Cahier des charges de maison passive : que faut-il savoir ?

Cahier des charges de maison passive

La maison passive fait partie des bâtiments économes en énergie. La construction de ce genre de maison nécessite alors l’élaboration d’un cahier des charges suivant les normes demandées. Grace à ce cahier des charges, vous aurez un aperçu de l’image de l’entreprise de construction qui s’occupera de la construction de votre maison. 

Maison passive : le principe de l’isolation 

La maison passive est définie comme étant une maison construite suivant un concept visant à avoir un habitat à consommation plus basse au niveau énergétique. Le principe de base est alors d’accorder l’énergie aux besoins de chauffage durant l’hiver en enlevant une part de la chaleur produite à l’intérieur venant des êtres vivants et des électroménagers. C’est plutôt bénéfique pour recevoir des apports solaires  gratuits. 

La maison passive inclut aussi le principe du bioclimatisme qui optimise la recherche d’une implantation favorisée selon son propre environnement. Parfois, le constructeur privilégie l’exposition dans le sud du fait de ses terrains plutôt spécifiques. La maison passive, cependant, vise plus loin par rapport à la maison bioclimatique, car elle favorise la diminution de l’énergie sur les besoins en chauffage pour que cela puisse devenir complètement autonome. 

De ce fait, ce genre de construction ne donne pas seulement importance à l’usage passif de l’énergie du soleil, mais intègre aussi une isolation bien renforcée sur le mur maison passive, sur la toiture et sur le sol, jusqu’aux fenêtres de vitrage triple. La ventilation permettra d’autre part d’optimiser la chaleur de l’air qui sort afin de réchauffer celui qui entre. Pendant l’hiver, cette conception permettra d’avoir plus de confort au niveau thermique. De sa parfaite isolation maison passive et son étanchéité, la maison passive n’est pas perméable à l’air chaud venant de l’extérieur. Cela permettra d’avoir une meilleure température à l’intérieur, même si  pendant les périodes de canicule. La conception de ce genre de maison doit alors être élaborée avec l’usage d’un cahier des charges maison passive

Cahier des charges : quelle importance pour la maison passive ? 

Le cahier des charges maison passive est un document qui permet de forger votre toute première idée sur la qualité de services de l’entreprise constructrice que vous avez choisie. Grace à ce document, vous pourrez découvrir l’offre de base d’une société constructeur. La comparaison des cahiers des charges est un bon moyen de se faire une idée avant de rencontrer les constructeurs. Lorsque vous vous lancez dans un nouveau projet de construction de maison passive, l’élaboration du cahier des charges est l’une des étapes la plus importantes. Si vous projetez plusieurs années dans cette maison, c’est nécessaire de réfléchir aux événements de vie futurs.

Le cahier des charges va donc intervenir dans ce sens-là. En effet, avant la mise en œuvre des plans de la maison passive neuve, il est impératif d’établir un cahier des charges en bonne et due forme. Le but d’un document du genre est de faire une liste de l’ensemble de toutes les pièces à prévoir dans la maison. Il s’agira du nombre d’étages, de l’usage d’un garage, du nombre de chambres auxquels il faudra penser en avance et mettre dans un écrit. Afin de rendre le projet de construction plus serein, vous devrez établir le meilleur cahier des charges qui soit, sans faute et sans mauvaise tournure.

Quel type de cahier des charges choisir ?

Pour un architecte ou un constructeur de maison, le cahier des charges de construction est similaire à un énoncé dans un exercice de mathématiques. Le cahier des charges vous permettra de connaître les conditions, les contraintes et les objectifs fixés. La présence de solution en construction pousse le concepteur à proposer plusieurs esquisses de maisons passives avant la conception du plan maison passive comme étant un vrai projet de construction.

Le cahier des charges à élaborer pour la construction doit suivre la norme demandée. Cette norme doit être similaire à un cahier des charges type Bâtiments 2022″ (ou CC TB 2022), qui est l’unique référence pour tous travaux de construction ou de rénovation de bâtiments passifs. Il contient la bibliothèque idéale sur des milliers d’articles qui vous aideront à la rédaction d’un cahier des charges. Cela  contribuera à la réalisation de vos constructions ou de vos rénovations de maisons passives. Ces articles soulignent notamment les clauses sociales et  environnementales sur tous les isolants naturels de la maison, les toitures vertes ainsi que la construction de maison à ossature bois.

Élaboration du cahier des charges : quelles exigences ?

Le cahier des charges est toujours plus exigeant quand il s’agit d’une construction de maison passive. Il doit contenir une certification de sa passivité, une énonciation de la qualité des matériaux pour garantir une meilleure qualité de l’air, le budget normal sans  dépassement et les détails de la maison passive isolation. Il faut que l’ossature bois soit pertinente et bien misée. De ce fait, vous devrez avoir un constructeur qui connaît ce que le mot “passif” signifie et qui fait des commerces de système compatible à la demande de performance. L’élaboration du cahier des charges devra alors se baser sur ces mentions ainsi que sur la normalité des conditions de construction. 

Le cahier des charges est de ce fait un outil essentiel, car il permet au constructeur d’utiliser une base pour réaliser le métré (document qui reprend l’ensemble de toutes les spécificités techniques pour la construction). Le métré lui permettra aussi de définir minutieusement les attentes et les besoins du client, et de posséder un document à titre commun qui représente l’ensemble des engagements et des obligations durant la perpétuation du projet de construction. Ce cahier devra répertorier certains points essentiels du projet de construction à savoir les objectifs du client, ses besoins, les éléments techniques et graphiques, le budget, l’animation, la promotion, l’évolution et les résultats recherchés avec les indicateurs de mesure. Ces éléments sont essentiels pour ne pas faire d’engagement dans un projet de construction sans en tirer les tenants et les aboutissants, et pour rapidement connaître le retour d’investissement. C’est en se basant sur le cahier des charges que vous pouvez faire le choix des prestataires qui vont intervenir dans la conception ou dans la réalisation d’un projet de construction. Veillez donc à choisir le bon prestataire pour ne pas avoir de mauvaises surprises.